Bien que BP nie toute implication dans la maladie des dauphins (catastrophe écologique golfe du Mexique) nous allons envoyer un courrier postal au PDG de Bp afin de soigner les dauphins, quand il y a un doute.

Although BP denies any involvement in the disease dolphins (ecological disaster Gulf of Mexico) we will send a mail to the CEO of Bp to treat the dolphins, when there is a doubt.


  imprimer le courriere t envoyer par voie postale à :

  print mail, and send by post to :
courrier/letter cliquer sur CEOBP   CEOBP
Adresse :

BP
Monsieur Robert W. Dudley
International Headquarters
1 St James's Square
London, SW1Y 4PD
Angleterre ou Uk
pour les francophones, voici la traduction de la lettre, envoyer le courrier en anglais merci

Monsieur le président directeur général de BP,

Monsieur Robert W. Dudley,

 

En avril 2010, eu lieu l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon qui a entraîné le déversement d’environ 4,9 millions de barils de brut de pétrole dans les eaux du golfe du Mexique.

 

Ne pensez-vous pas que cette catastrophe, au fil des années a eu un impact sur la faune et la flore dans les eaux du golfe ? Aujourd’hui des dauphins ont des sévères pathologies et souffrent.

 

Vous avez rejeté les conclusions en décembre, l’étude publiée sur « environmental science and technology » qui concluait que les problèmes de santé des dauphins résultaient de la marée noire.

 

Nous ne sommes ni des professionnels, ni des docteurs nous le concevons, mais des citoyens, militants de la cause animale… mais nous pensons qu’une telle catastrophe laisse des traces indélébiles sur la faune et sur la flore et que des animaux en souffrent.

 

Nous savons que vous n’êtes pas une entreprise à but écologique ou autre, mais au nom de l’éthique et de la compassion, nous vous demandons d’apporter votre contribution financière à la guérison de ces dauphins.

 

Il faut cesser de dire que vous n’êtes pas responsables, 4,9 millions de brut déversés auront forcément un impact écologique certain. A un moment faut accepter ces responsabilités et « réparer » comme vous répareriez une plate-forme pétrolière qui a un problème.

 

 

Au nom de l’humanisme, de l’éthique et de la compassion, nous vous demandons d’aider financièrement les dauphins et autres animaux qui ont été touchés lors cette marée gigantesque que personne n’a oublié dans le monde, votre entreprise en sortira grandie.

 

Nous attendons un geste de votre part, et nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président directeur général de BP, l’expression de nos salutations distinguées.